la ferme des Douvières

HISTOIRE DE L’AMAP DES DOUVIERES

A SES ORIGINES

L’association des Paniers de Longpont (créée en 2009) qui encadre les deux Amap existantes. Il faut être adhérent de l’association pour bénéficier d’un contrat dans une des deux Amap. Le montant de l’adhésion contribue au soutien financier des projets, à la promotion et à l’encadrement des Amap.

L’association gère la liste d’attente, apporte un soutien permanent aux Amap, interagit avec les institutions et les partenaires extérieurs.

L’Amap des Douvières est la première Amap de Longpont.

Elle a été créée en mars 2010 autour du maraîcher Eric Chatelet. Elle regroupe actuellement 117 familles. La ferme est située 8 chemins des Douvières à Longpont sur Orge.

Une seconde Amap a été créée en mars 2012 à  Longpont autour du maraîcher Erwan Humbert : l’Amap des Prés Neufs. Elle est située à l’angle de la rue de Villiers et du chemin des Mascadées.

L’AMAP DES DOUVIERES

le maraîcher Eric Chatelet

le maraîcher Eric Chatelet

La ferme des Douvières est certifiée bio.

Sa superficie est de 3,3 ha dont 1 ha irrigué comprenant 1500m2 de serres.

Légumes cultivés : carottes, courges et potirons, panais, pommes de terre, poireaux, choux, blettes, tomates, oignons, échalotes, salades, melons, courgettes, aubergines, poivrons, piments, épinards, betteraves, herbes aromatiques (thym, basilic, menthe, persil, coriandre)… et beaucoup d’autres encore.

Les 5 ans de l’Amap des Douvières ont été célébrés le samedi 10 octobre 2015. Vous pourrez prendre connaissance dans ce document : 5ans_douvieres de cet évènement et aussi des principes et  philosophie des Amap.

A chaque rentrée une enquête de satisfaction est envoyée aux amapiens sur les légumes distribués durant l’année. Les résultats permettent à Eric d’affiner ses plans de culture à venir et de prendre en compte les goûts et les attentes des amapiens.

Nous parlons de « part de récolte » car le maraîcher ne compose pas des paniers définis par un contenu et un prix. Il récolte les légumes qui ont atteint la maturité dans sa ferme suivant ses plannings, les aléas et les saisons. Ces légumes sont ensuite partagés entre les amapiens. Un amapien signe donc un contrat pour une part de récolte pendant la durée d’une saison.

Le prix de la part est calculé en fonction des coûts réels de production et pour garantir un revenu juste au paysan. Aujourd’hui il est de 21,70 euros aux Douvières.

Il existe des contrats « demi-part » qui permettent aux amapiens de partager à leur convenance chaque semaine ou par alternance.

Mis en ligne le 30 janvier 2016

Contact : blogdouvieres@gmail.com